… Avec elles – Galerie de France

La Galerie de France présente l’exposition collective « … Avec elles » du 20 septembre au 27 octobre 2018. 

La galerie a fait le choix de présenter exclusivement des artistes de genre féminin ayant participer à la notoriété de l’institution : Pierrette Bloch, Louise Bourgeois, Claude Cahun, Sophie Calle, Tracey Emin, Gisèle Freund, Émilie Girault, Florence Henri, Hannah Höch, Judith Hopf, Rebecca Horn, Annette Messager, Meta, Louise Nevelson, Meret Oppenheim, Christiane Pooley, Judit Reigl, Niki de Saint Phalle, Jeanne Silverthorne, Adriena Simotova, Christiana Soulou, Nancy Spero, Maria Stangret, Alina Szapocznikow, Agnès Thurnauer, Toyen.

Judit Reigl, Fragment de déroulement, 1973, Acrylique et glycérophtalique sur toile, signée, datée au verso, 33 x 46 cm, Courtesy of Galerie de France

 

L’ensemble de ces créateurs font partie intégrante de l’histoire de l’art et de la Galerie de France. Souvent écartées des grands récits historiques, ce parti-pris permet de mettre en avant l’importance des artistes de genre féminin : « Sans cette “autre moitié” de l’art, l’histoire de la Galerie de France marcherait à cloche-pied. ». 

Cette réflexion sur le genre est d’ailleurs traitée directement par Claude Cahun, qui est, ici, amené à disparaitre pour laisser place à une certaine uniformisation du genre humain. 

Claude Cahun, Claude Cahun et Roger Roussot dans Barbe-Bleue, Mai-juin 1929, Tirage argentique d'époque, 10,4 x 7,6 cm, Courtesy of Galerie de France
Rebecca Horn, La perle du miroir, 2000, Vitrine en verre, photographie retouchée, miroir, moteur, 63 x 29,6 x 19 cm, Courtesy of Galerie de France

 

 

Désormais dépourvue de ses immenses locaux, la Galerie de France présente, ici, exclusivement des oeuvres de petit format : dessins, photographies ou sculptures. Néanmoins, la notoriété des artistes présentes fait de cette exposition une réelle démonstration muséale.

Dans ces salles étriquées, une installation retient tout particulèrement l’attention : La perle du miroir de l’allemande Rebecca Horn. Adepte des mobiles, elle adjoint un miroir mouvant devant une photographie retouchée d’une femme.

Aux côtés de Judit Reigl ou Louise Bourgeois, les jeunes artistes accompagnent parfaitement ces grands noms. Émilie Girault propose notamment une photographie brutale mais d’une grande intensité, tandis que l’artiste chilienne Christiane Pooley ramène une douceur indéniable. Originaire du Chili, elle peint des paysages de son pays sur cuivre, matériau à l’origine de nombreux conflits et première richesse du Chili. Son travail se place ainsi entre un aspect sublime du paysage et une réflexion sur l’appartenance à un territoire. 

Émilie Girault, Here I stand, Octobre 2017 (montée en 2018), Photographie couleur. Jet d'encre pigmentaire sur papier Fine Art Bamboo Hahnemühle 290g, Photographie vernis et contrecollée en 2018 sur un miroir à cadre doré, Titrée, datée, signée, numérotée 1/1 au dos du cadre, 12 x 12 x 1,5 cm
Christiane Pooley, Double Distance, 2017, Huile et laque sur plaque de cuivre gravée à la pointe sèche, 25 x 20 cm, Courtesy of Galerie de France

… Avec elles jusqu’au 27 octobre 2018
Du mardi au samedi 14h-19h sur rendez-vous
Galerie de France
54 rue de la Verrerie
75004 Paris
France