Human Being, Black Sound, Black Human, Sound Being, Sound Human, Black Being

 

La galerie les Filles du Calvaire présente l’exposition «Human Being, Black Sound, Black Human, Sound Being, Sound Human, Black Being » jusqu’au 21 octobre 2018 dont le commissariat a été confié à Emmanuel Saulnier. Il invite 4 artistes français à se joindre à lui pour ce projet :  Steeve Bauras, Téo Bétin, François Bianco, et Sébastien Gschwind.

Une proposition éclectique sort de ce travail collectif sur le thème évolutif « HUMAN BEING / BLACK SOUND ». Cette exposition a pour influence les textes du poète américain T.S Eliot intitulés Quatre Quatuors. Autour de cette thématique, les artistes ont pu laisser libre cours à leur imagination. François Bianco réalise une oeuvre sonore et Téo Bétin réalise une recomposition d’objet ou édifice connu de tous en leur donnant une nouvelle dimension. Il associe par exemple une tête de lit et un édifice religieux sur l’une de ses installations.

Pour Emmanuel Saulnier l’un des principaux buts de cette exposition est de montrer la synergie du monde : «  Les quatre éléments activent cette poésie et sa sonorité. Sa métrique et son tempo ouvrent littéralement un espace et une énergie humaine suggestive et particulière »

Téo Bétin (M_s House, 2018) et Sébastien Gschwind ( The line, Undying, 2018). Courtesy des artistes et de la galerie Les filles du calvaire
Sébastien Gschwind, The line, Undying, 2018. Courtesy des artistes et de la galerie Les filles du calvaire

Le titre « Human Being / Black Sound » étant l’épine dorsale de l’exposition permet de mieux comprendre ou appréhender la raisonnance des oeuvres. Les mots deviennent tangibles, visibles à travers les différentes oeuvres. Human Being, « l’humain est », l’humain évolue et cherche constamment à se renouveler. On peut voir à travers les oeuvres un tout cohérent mais en perpétuel mouvement. Autrement dit au fil de la visite, de nouvelles formes apparaissent et de nouveaux assemblages des oeuvres formant un tout se révèle à nous

Pour Sébastien Gschwind «  Je perçois comme très physique cette relation des écritures, des expressions, les sons composés, leurs créations-diffusions ont provoqué des zones de transformations/ circulations « Black Being » une révolution tangible. »

Human Being/ Black Sound jusqu’au 21 octobre 2018.
Du Mardi au Samedi de 11h-18h
17 rue des Filles-du-Calvaire,
75003 Paris

François Bianco, Carbonari figli, 2018. Courtesy de l'artiste et de la galerie Les filles du calvaire