Patrick Neu, Installation View, Courtesy Galerie Thaddaeus Ropac Paris

La galerie Thaddaeus Ropac Marais présente jusqu’au 28 juillet deux expositions de deux artistes prédominants du monde de l’art contemporain : Jason Martin et Patrick Neu.

Jason Martin, Untitled, 2018, Courtesy Galerie Thaddaeus Ropac

Jason Martin vit et travaille à Londres au Royaume-Uni et à Melides au Portugal. Il est diplômé de Goldsmiths, Londres et de Chelsea School of Art, Londres. Il est né en 1970 sur l’île de Jersey, au Royaume-Uni.

Jason Martin réalise des peintures sensuelles, presque tridimensionnelles, faites de pâte modelée et peinte d’une seule couleur riche. Martin suit l’expressionnisme abstrait avec son accent évident sur le processus et le geste intensément expressif tout au long de son travail. Bien que ses peintures – allant de 50 cm à presque 2m – semblent être des investigations non objectives de la limite entre la peinture de la sculpture. Les titres de Martin, tels que Torah, Nocture, Genus, Aether, Crux et Storm, suggèrent des références à l’expérience culturelle, les connaissances scientifiques et le monde naturel.

Pour son exposition à la galerie Thaddaeus Ropac, il plonge dans une nouvelle dimension avec ses récentes peintures. Comme d’habitude, ses œuvres sont modelées à la main, créant des couches complexes de matériaux pâteux. Il y passe ensuite d’épais coups de pinceau épais, changeant de texture sur la pâte solidifiée. Enfin, il y projette des pigments purs, rappelant de la cendre ou de la terre.

Jason Martin, Untitled, 2018, Courtesy Galerie Thaddaeus Ropac
Jason Martin, Untitled, 2018, Courtesy Galerie Thaddaeus Ropac

Patrick Neu est né en 1963. Il vit et travaille en Lorraine. Il est diplômé en 1986 de l’École Supérieure d’Art Décoratif de Strasbourg où il était l’élève de Sarkis. En 1995, il était résident à la Villa Médicis à Rome, puis résident de la Villa Kujoyama à Kyoto en 1999.

Patrick Neu fait partie de cette constellation d’artistes qui considèrent que le savoir-faire fondamental doit conduire à la réalisation d’une œuvre. Son processus artistique est ancré dans l’histoire de l’art ainsi que dans l’histoire de la science et de la technologie. Sa connaissance est bordée par une compréhension profonde des gestes artistiques : autant ceux de ses contemporains que ceux des orfèvres de l’Antiquité. Patrick Neu change les techniques et les matériaux traditionnels pour créer quelque chose de nouveau. Parallèlement à ses expérimentations sur les matériaux, il se consacre depuis le début des années 1990 à l’aquarelle sur papier.

Le travail de Patrick Neu reflète notre relation au temps et à la fragilité des choses. D’une apparente simplicité, ses œuvres n’excluent pas l’ambivalence et les doubles significations. En utilisant des matériaux aussi divers et inhabituels que le verre, la suie et les ailes des abeilles et des papillons, il joue avec les inconnues et les contraintes de la matière. Depuis plusieurs années, chaque printemps, Patrick Neu peint les iris du jardin de sa mère pendant la période de floraison. Ces œuvres incroyablement délicates font à la fois partie de l’expérience à long terme de l’artiste – comme il répète la même action chaque année.

atrick Neu, Installation View, Courtesy Galerie Thaddaeus Ropac Paris
Patrick Neu, Installation View, Courtesy Galerie Thaddaeus Ropac Paris
Patrick Neu,Iris (2015/04), Courtesy Galerie Thaddaeus Ropac Paris
Patrick Neu, Untitled, 2005 2006, Courtesy Galerie Thaddaeus Ropac Paris