Galerie Perrotin – « OttO »

Laurent Grasso

L’exposition personnelle de Laurent Grasso «  OttO » est présentée à la galerie Perrotin jusqu’au 6 octobre 2018.

La sacralité des oeuvres de Laurent Grasso n’est plus à démontrer. A partir d’un corpus d’oeuvres inédites et de son nouveau film « Otto » présenté pour la première fois en France, l’artiste prolonge son voyage initiatique à travers les croyances animistes. Des paysages désertiques, des sphères énigmatiques et tout autres formes mystiques entrent en résonance dans cette exposition.

Le spectateur devient alors acteur de ce mysticisme en tant que réceptacle de ces ondes vibratoires qui traversent l’exposition.

76 Rue de Turenne, 75003, PARIS
Du mardi au samedi 11h-19h

Laurent Grasso's exposition view photographed and edited by Claire Dorn Courtesy Galerie Perrotin

Galerie Louis Lefebvre & Fils – « Kiss Kiss Kiss »

Jennifer Rochlin 

La première exposition personnelle de Jennifer Rochlin à Paris ouvre ses portes à la galerie Louis Lefebvre et fils jusqu’au 13 octobre 2018.

Grâce à la résidence proposée par la galerie Louis Lefebvre, l’artiste a réalisé cette série de travaux inspirée par son environnement français et non comme à son habitude par la culture californienne.

Entre les sculptures sensuelles de Rodin et un brin de romantisme, Jennifer Rochlin crée un travail très sensorielle tant par les sujets abordés et la technique utilisée.

La texture de ces oeuvres vient renforcer la charge érotique et émotionnelle des diverses céramiques.

24 rue du Bac, 75007 Paris
Du mardi au samedi 11h-19h

Throw Your Dreams Into Space Like a Kite, 2018, Courtesy Galerie Lefebvreetfils

Galerie Pact – « Tracers »

Ethan Greenbaum

L’exposition personnelle d’Ethan Greenbaum est présentée à la galerie Pact jusqu’au 14 octobre 2018.

C’est une archéologie du monde contemporain qui nait des oeuvres de l’artiste. Le titre de l’exposition «  Tracers » ou « Traceurs » en français montre bien cette volonté de montrer la ville moderne. Chantiers, zones de démolitions voici les principaux thèmes abordés par l’artiste, un mouvement cyclique se met en marche la ville est en perpétuelle transformation.

Avec une technique mixte à base de peinture et photographie, Ethan Greenbaum  fait disparaitre le référent visuel. Ces « objets-photos » sont le témoignage d’un nouveau regard sur la ville. Selon ses propos son travail est une « physicalité au présent ».

70 rue des Gravilliers, Paris, 75003
Du Mardi au Samedi 11h-19h

Ethan Greenbaum's exposition view - Courtesy Grégory Copitet

Marian Goodman – Fred Sandback

La Galerie Marian Goodman signe le grand retour à Paris de l’artiste Fred Sandback jusqu’au 27 octobre 2018.

Le courant esthétique des années 1960, le minimalisme est très présent dans son oeuvre. L’artiste propose un travail sur la ligne. Il l’a sublime, la contorsionne, il donne à voir la ligne et simplement la ligne. C’est un temps en suspension, une fragilité matérielle prêt à se rompre à tout moment. Le spectateur est immergé dans un espace unique intriguant. Le processus de ses créations est donné à voir par la présentation de ses dessins  qui suivent le fil de sa pensée pour ses réalisations.

En parallèle de l’exposition à la galerie, un ensemble de lithographes et gravures sera également visible à la Librairie Marian Goodman, 66 rue du Temple

79 Rue du Temple, 75003 Paris
Du mardi au samedi 11h-19h

Vue d’exposition, Fred Sandback, Le Fil d’Occam, Galerie & Librairie Marian Goodman, Paris, 8 septembre – 27 octobre 2018 © 2018 Fred Sandback Archive. Courtesy Fred Sandback Archive & Marian Goodman Gallery, Paris

Galerie Intervalle – Athos 

Stratos Kalafatis

L’exposition « Athos – The colours of Faith » du photographe Stratos Kalafatis est présentée à la galerie Intervalle jusqu’au 27 octobre 2018.

C’est par la couleur que l’artiste nous fait découvrir ou redécouvrir la culture et les paysages de la Grèce et plus précisément du mont Athos. La couleur sublime ces paysages qui en deviennent presque christiques. Il redessine la perception de la réalité par son travail. Sa photographie va au-delà d’une perception très terre à terre du monde, il en propose une perception très personnelle et énigmatique.

12 rue Jouye Rouve Paris 75020
Le Vendredi et Samedi de 11h-19h

Greenhouse, Vatopediou Monastery, 2011 Courtesy Stratos Kalafatis : Intervalle, Paris

Galerie Jocelyn Wolff – Peintre et Hotline

Santiago de Paoli

L’exposition personnelle du jeune argentin Santiago de Paoli est présentée jusqu’au 22 octobre 2018 à la galerie Jocelyn Wolff.

S’offre à nous des natures mortes modernes mêlant os, étoile de mer ou encore bougies et bougeoirs. Intrigantes paire de chaussettes posée avec aplomb au premier plan de l’une de ses toiles. L’accrochage des tableaux vient également souligner l’univers décalé de ce jeune artiste, entre tableaux à ras du sol et ceux perchés en hauts des murs, l’artiste joue avec notre perception et les codes usuels.

Santiago de Paoli fera voyager le spectateur à travers un monde surréaliste.

Du mardi au samedi 11h-19h
78 Rue Julien Lacroix, 75020 Paris

Santiago de Paoli Palette, 2018 Courtesy BrunoDubner

Galerie Balice Hertling –  » Betrayal » 

Kayode Ojo

Le travail de Kayode Ojo est présenté pour la première fois à la galerie Balice Hertling jusqu’au 6 octobre 2018.

Deux films ont été le fil conducteur pour les oeuvres proposées lors de cette exposition. Le premier Betrayal, film de 1983 de Jeremy Irons, Ben Kinglesy et Patricia Hodge. Le deuxième étant le film réalisé en 2015 par Angelina Jolie, By the Sea.À la manière d’une pièce de théâtre, l’artiste explore les possibilités grâce aux objets de design, vêtements ostentatoires et autres éléments qui pourraient produire des effets dramatiques.

Un parcours curieux mêlant installation, vidéo et peintures permet alors au spectateur de découvrir ou redécouvrir les deux films aspirant l’artiste.

239 Rue Saint-Martin, 75003 Paris
Du mardi au samedi 11h-19h

Kayode Ojo's exhibition view, Courtesy of the artist & Balice Hertling Gallery

Galerie Derouillon – « Crack a cold one » 

L’exposition collective « Crack a cold one » est présentée à la Galerie Derouillon jusqu’au 22 septembre 2018.

7 artistes y sont présentés : Guillaume Gelot, Michael Luberry, Chalisée Naamani, Alexandre Benjamin Navet, Richard Pettibone, Gina Proenza Alessandro Teoldi.

C’est une exposition décontractée que nous présente la Galerie Derouillon en nous invitant «  à boire une bière » «  Crack a cold one » en anglais.Les oeuvres correspondent entre elles, se font échos.

Couleurs éminemment Pop, cette exposition décalée emmènera le spectateur dans un monde coloré loin de la grisaille de cette rentrée.

38 rue Notre dame de Nazareth 75003 Paris, France
Du mardi au samedi 14h-19h

Crack a cold one's exposition view courtesy Galerie Derouillon

Galerie Backslash – « Future is collective »

L’exposition « Future is collective » est présentée à la galerie Backslash jusqu’au 3 novembre 2018.

L’appel est lancé, pour la rentrée, la galerie présente une exposition collective. Un choix protéiforme est proposé tant par les médiums et les thèmes abordés. Le spectateur découvrira un univers bien particulier.

« Future is collective » la force de cette exposition est bien dans son titre. Au premier abord les artistes n’ont rien en commun pourtant le choix des oeuvres permet de créer une harmonie au sein des divers choix esthétiques.

Du Mardi au Samedi 14h-19h
29 Rue Notre Dame de Nazareth, 75003 Paris

Sépànd Danesh, L’appartement, 2017 Courtesy BACKSLASH, Paris

Galerie VNH – «  Périphérique »

Grant Levy-Lucero

L’exposition personnelle de Grant Levy-Lucero «  Périphérique » est présentée à la galerie VNH jusqu’au 22 septembre 2018.

Reprenant ce que Jasper Johns a surnommé «  les choses que l’esprit connaît déjà », cet artiste américain réintègre avec humour l’imagerie populaire parfois cliché connu de tous. Il incarne l’esprit moderne de Los Angeles en étant aussi cosmopolite que sa ville d’origine. Il s’abreuve de la culture ancienne tout en la réintégrant dans la vie moderne. Autrement dit, il connecte passé et présent à travers ses céramiques. Il utilise une technique connue depuis l’antiquité mais en intégrant une imagerie contemporaine.

Passant du célèbre parfum Chanel N°5 au dessert de La Laitière, Grant Levy-Lucero unit passé et présent dans un seul vase comme disait André Malraux « L’avenir est un présent que nous fait le passé »

Mardi au Samedi 10h-19h
108 Rue Vieille du Temple, 75003 Paris

Grant Levy-Lucero's exposition view Courtesy of the artist & VNH Gallery. Photo: Diane Arques.